Quand Facebook promeut des barons de la drogue !

Partage

C’est Mentalacrobatics qui a en premier parlé de cette anecdote; sur son article intitulé “Facebook devrait arrêter d’être ami avec Mwau“, il conclue que le patron de Facebook risque 30 ans de prison ou 10 millions de dollars d’amende pour publier des annonces illicites sur Facebook !

MwauEt voilà que peu de temps après, je trouve également sur mon mur et notre fanpage des publicités m’invitant à connaître le succès avec John Harun Mwau…

Trop fort  !!

Mais qui est Mwau ?

John Mwau n’est ni plus ni moins un des hommes les plus riches du Kenya avec plus de 25 milliards de Kshs et des actions dans plusieurs multinationales.

Comment a-t-il fait ? Et bien, cela reste un mystère pour beaucoup.

Cette petite vidéo de Citizen TV à gauche nous apprend qu’il a rejoint la police dans les années 20: il était un excellent tireur mais il a du quitter la police parce qu’il avait refusé de se faire raser la barbe !
 

En 1992, John Mwau s’est présenté aux élections présidentielles; élections qu’il a perdu d’ailleurs… Mais il a tout de même continué à faire de la politique durant les années 90, années durant lesquelles il a rivalisé avec son ami autocrate de longue date, Daniel Arap Moi, alors au pouvoir. Courageux le gars !

En 1997, il annonce vouloir quitter la scène politique mais Daniel Arap Moi le nomme Vice-Président de la Commission pour la lutte contre la corruption.

Comme quoi, on ne quitte pas la politique aussi facilement… Alors, il a continué pendant des années à soutenir financièrement des parties politiques, des maires et des députés; jusqu’en 2007, où il est enfin devenu député lui-même sous le gouvernement de coalition Kibaki-Odinga

Comme le montre les vidéos, John Mwau est un fin businessman… Il possèderait une compagnie de fret au port de Mombasa ainsi qu’une importante société d’import de composants électroniques; les vidéos le lient également à la chaîne Nakumatt – qui aurait traîné, d’après Kumekucha, dans des histoires de blanchiment d’argent (Kumekucha, 2006, “Le mystère du blanchiment d’argent des supermarchés Nakumatt – mais aussi The Village Market, l’hôtel The Tribe, la banque Charterhouse et les pneus Kingsway et beaucoup d’autres…

Bref ! On l’a bien compris, John Mwau est un des hommes les plus puissants du pays… Au même titre que Biwott !!

Un baron de la drogue ?
Puis il y a eu les fuites de Wikileaks révélant les communications de l’Ambassade des États-Unis; et une en particulier datant de 2008 parlant des barons de la drogue au Kenya et demandant au Gouvernement américain d’agir fermement….

Trois ans plus tard les américains ont enfin agit ! Comme le veut le règlement du Kingpin Act, le Président des États-Unis ajoute tous les ans des noms à la liste des étrangers jouant un rôle prédominant dans le trafic de drogue au niveau international… et le 1er juin 2011, le Président Obama a ajouté le nom de John Harun Mwau.

Facebook condamnable à 10 millions de dollars ?
John Mwau sur FacebookMentalacrobatics finit son excellent article (concis contrairement au mien) par dire que comme Facebook est une société américaine, il lui est donc interdit d’avoir des transactions financières avec des trafficants de drogues listés dans le Kingpin Act; et qu’une personne/entreprise prise sur le fait risque entre 1 million et 10 millions de dollars d’amende et jusqu’à 30 ans de prison.

Ouch !!!

Mentalacrobatics part du raisonnement que vu que les publicités sur Facebook sont payantes, chaque petit click entraînerait une transaction financière aux USA… Alors, à chaque fois que vous cliquez sur la publicité de John Mwau sur Facebook, vous mettez un peu Mark Zuckerberg en prison, ainsi que Microsoft (qui régit le système de publicité sur Facebook).

Le fiasco John Mwau…
Je n’en ai pas parlé car j’avais promis de ne plus parler politique… alors faisons court !

Après l’ajout de son nom sur la Kingpin Act, John Mwau s’est moqué un peu des américains en prétextant que de toute façon il n’avait pas besoin d’un visa américain car il est très bien chez lui

Puis, constatant que c’était plus grave qu’il ne le pensait et qu’être publiquement nommé comme baron de la drogue dans l’acte entravait également sa douce vie au Kenya, il a décidé d’attaquer en tentant d’obtenir le soutien des politiciens et en réfutant l’accusation !

Il s’est joué des médias en affirmant être suivi par des agents de la CIA ou d’autres personnes qui lui veulent du mal depuis la publication de son nom et a demandé une protection policière afin d’assurer sa sécurité à Nairobi; ce qui lui a été refusée.

Puis, un matin, sa voiture a été retrouvée criblée de balles… Cela a fait la une des journaux mais les policiers se sont demandé pourquoi aucun des conducteurs n’a été blessé et surtout pourquoi aucune balle n’a été retrouvée…

Et BINGO, les balles ont été tirées de l’intérieur par les gardes du corps eux-mêmes pour simuler un attaque !!

Ce que Kumekucha détaille dans son article “La voiture de Mwau criblée de balles de l’intérieur

Et le plus intriguant dans cette histoire, le policier en charge de l’inspection de la voiture est mort le lendemain même après avoir saigné du nez…. Hmmmm….

********

Mise à jour – Un article sur le Standard publié avant-hier décrit comment certaines personnes très haut placés au Gouvernement kényen payent des sommes énormes au personnel du port de Mombasa et Malindi, à des agents de la KRA (impôts local), à la police, etc. aux fins de sortir des containers du dépôt contenant de la drogue. L’article parle aussi d’assassinats, comme celui de trois policiers et de leur famille… Et surtout de Paulo et d’ un certain M. Mo très très haut placé qui possède un bar hupé à Nairobi !!

En septembre 2008, Paulo et un homme proche de State House [ndl: la demeure du président] et qui serait propriétaire d’une importante compagnie de fret auraient sorti 7 containers du port.

Paulo is aussi associé à un homme connu sous le nom de Mo, un partenaire trafficant. Mo est connu de politiciens seniors très haut placé dans le gouvernement et parmi les officiers de police qui sont au courant de ses activités et bénéficient financièrement de la vente de drogues.  Il possède une boîte de nuit très réputée à Nairobi et fréquentée par des politiciens influents.



Vos commentaires...    

Trackbacks/Pingbacks

  1. Nairobi, ton univers impitoyable (1) · Peperuka

Toutes les photos de l'article...    

  • Quand Facebook promeut des barons de la drogue ! » Mwau
    Mwau
  • Quand Facebook promeut des barons de la drogue ! » John Mwau sur Facebook
    John Mwau sur Facebook